Cet été à Mézerville : la fête du village du 19 au 21 Août 2016
et le dimanche 21 Août à 18h Christophe Roncalli viendra de Carcassonne avec ses musiciens,
avec ses chansons qui chantent la vie : Elles nous offrent en partage le regard qu'il porte
sur le monde... Notez bien les dates et merci de diffuser cette annonce!!

GASTON PHEBUS, COMTE DE FOIX, auteur du " Se Canto "

Portrait de Gaston Phbus

Au XIV° siècle, le Château de Mézerville appartient au Comté de Foix où règne Gaston Phébus (1331 – 1391), « Gaston par la grâce de Dieu, Comte de Foix, Seigneur de Béarn, Vicomte de Nébouzan, Lautrec et d’Albigeois ». Une carte, conservée au Musée de l'Hôtel d'Ardouin et du Vieux Mazères, montre l’étendue de son domaine. Cette carte est une curiosité car elle est bizarrement inversée (le sud est en haut) et elle date du 18° siècle. Elle est due à Roussel et La Blottière qui orientaient leurs cartes dans le sens « utile ».

Personnage puissant, flamboyant, surnommé « Phébus », Gaston est un habile négociateur, homme de guerre et poète à ses heures. « Tout mon temps me suis délecté spécialement de trois choses : les armes, l’amour et la chasse. »
Il rédige en 1387 son très célèbre « Livre de chasse », ouvrage remarquable par ses descriptions et son imagerie.

Il ne fait pas de doute que Phébus séjournant très souvent dans son château de Mazères ne soit venu à Mézerville se réchauffer au pied de la grande cheminée du premier étage lors de ses parties de chasse.

Phébus est en conflit financier violent avec son beau-père, le roi de Navarre. Sa femme, Agnès de Navarre, se sépare de lui et rejoint sa famille en Espagne. Il semble que Phébus éprouve quelques regrets après cette séparation : il rédige alors la célèbre « canso » : « Se canto » où un oiseau sous sa fenêtre chante pour sa mie qui est loin de lui et où ces fières montagnes si hautes l’empêchent de voir son amour.

Aujourd’hui, dans tout le sud-ouest de la France, cette chanson peut être considérée comme un « hymne » national. On ne termine pas une fête familiale ou une réunion d’amis sans entonner « Se canto, que canto ».

Laurent Frontère vient de publier aux éditons Bretzel une petite biographie « tendancieuse et désinvolte, mais clairement indispensable » en 48 pages et pour 8 €.
http://www.editionsbretzel.net/accueilFebus.html

 

Haut de page
Château de Mézerville ©2017 - Realisation Artisan du Virtuel - V1.7.1-2006-03-14 Page MAJ 21.04.2015